Chroniques

Cinder – Marissa Meyer

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-264-432Auteur : Marissa Meyer

Éditions : PKJ

Genre : science-fiction, jeunesse

Année de sortie : 2011

Nombre de pages : 442

Synopsis : Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Mon avis :

Cinder est un roman que j’avais déjà lu il y a maintenant plus de deux ans j’avais très envie de lire la suite mais le second tome Scarlet est resté dans ma wishlist jusqu’au mois de Mai de cette année où je l’ai reçu. J’étais toute contente, je me suis dit que j’allais enfin pouvoir continuer la saga, mais finalement en y réfléchissant je ne me rappelais pas vraiment du premier tome c’est pourquoi j’ai donc décidé de le lire pour pouvoir lire la suite.

Dans cette histoire on suit donc Cinder qui est la réécriture du fameux conte Cendrillon. On retrouve bien sur quelques similitudes avec l’histoire originale comme le fait qu’elle vive avec sa belle-mère et ses deux belles-sœurs. Mais cette réécriture s’éloigne complètement de l’histoire originale puisque Marissa Meyer nous plonge dans un univers futuriste dans lequel la technologie que nous connaissons de nos jours a bien évolué.

Un univers un peu particulier. Au début du roman j’ai vraiment eu du mal à me plonger dans l’histoire malgré le fait que je l’avais déjà lu. Il m’a fallu un certain temps pour m’adapter à cette univers très robotisé. Puisque notamment Cinder est mécanicienne donc on a très souvent du vocabulaire qui s’y rapporte. Mais une fois l’adaptation faite on est plongé dans un univers vraiment très intéressant. Même si j’ai trouvé un pe dommage le manque de description des lieux dans la seconde partie.

Un manque de descriptions physiques. Pour ce qui est des personnages et notamment Cinder j’ai vraiment été dérangée par le fait que l’on ne nous décrive pas physiquement les personnages. En ce qui concerne Cinder on sait simplement que l’un de ses pieds et l’une de ses mains sont artificiels. Mais pour ce qui est des descriptions physiques elles sont complètement absentes de même lorsque l’on rencontre le prince Kai par exemple nous n’avons pas du tout de description. Cela m’a réellement gêné et surtout au début où j’avais déjà un peu de mal à me plonger dans l’univers mais en plus de cela je ne pouvais pas me représenter les personnages donc c’est vrai que j’ai trouvé ça un peu dommage de ne pas avoir approfondir de ce côté.

De l’action mais pas trop. Toute la première partie du roman est en grande partie consacrée à l’introduction de l’univers des décors et on ne retrouve donc que très peu d’action et de ce fait j’ai trouvé l’histoire un peu plate. Environ à la moitié du roman on commence enfin à avoir de l’action notamment grâce un élément déclencheur qui permet enfin de réellement lancer l’histoire à mon sens. Mais le moment ou l’on trouve le plus d’action reste définitivement la dernière partie du roman. C’est d’ailleurs un moment que j’ai vraiment adorée, je l’ai trouvé palpitant, je tournais les pages à une vitesse folle, j’avais l’impression de lire à la même vitesse que le déroulement des événements.C’est ce qui a permis, je trouve, de vraiment terminer le livre sur une note plutôt très positive et donc de garder un bon souvenir même si j’ai quand même été dérangée par certaines choses.

Une réflexion intéressante. Tout au long du roman l’autrice aborde la question de l’apparence. Elle nous montre que même dans un univers très futuriste la question de ce que renvoie notre image est encore très présente. On l’a trouve dans un premier temps dans le fait que les cyborgs tel que Cinder sont rejetés de la sociétés car ils sont simplement différents des humains, malgré le fait qu’avant d’être cyborg ils étaient eux aussi humain et ils le sont toujours. C’est très marqué lorsque l’on apprend que la société oblige les cyborgs à servir de cobayes aux recherches contre la létumeuse une maladie qui tue un grand nombre de la population terrienne et à laquelle les chercheurs n’ont encore trouvé aucun antidote. La société estime qu’ils ont moins d’importance qu’un être humain « normal » et préfère donc les sacrifier eux. On retrouve également cette problématique avec les lunaires qui utilise le magnétisme afin de faire croire aux personnes qui les regardent qu’ils sont d’une extrême beauté même si cela est faux. Ils vont jusqu’à même interdire les miroirs qui eux projettent leur véritable reflet.

J’ai vraiment apprécié la présence de cette problématique dans un roman de dystopie car l’autrice nous permet aussi, à travers cette histoire qui ne peux sembler avoir aucun lien avec notre réalité, de réfléchir sur un sujet qui est finalement bien actuelle.

Pour conclure je vous conseille bien sur et comme toujours de découvrir cette ouvrage par vous même afin de vous faire votre propre idée. Mais en ce qui me concerne c’est un roman que j’ai plutôt bien aimé dans l’ensemble et j’ai donc vraiment hâte de découvrir la suite dans le prochain tome.

Notation : 

Blue star rating vector graphic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s